Search

Photo x Lesbienne, Anissa Kate, Cameron pour Penthouse

Séance photo avec la délicieuse actrice Américaine Cameron pour la magazine Penthouse

Photo x Anissa Kate, Cameron « Camp Wanna Licka Pussy »

Anissa Kate - Cameron - Camp Wanna Licka Pussy - Penthouse

Anissa Kate – Cameron – Camp Wanna Licka Pussy – Penthouse

        Anissa Kate – Cameron – Camp Wanna Licka Pussy – Penthouse

Anissa Kate - Cameron - Camp Wanna Licka Pussy - Penthouse

Anissa Kate – Cameron – Camp Wanna Licka Pussy – Penthouse

        Anissa Kate et Cameron

Anissa Kate - Cameron - Camp Wanna Licka Pussy - Penthouse

Anissa Kate – Cameron – Camp Wanna Licka Pussy – Penthouse

        Plaisir entre filles …………

Anissa Kate - Cameron - Camp Wanna Licka Pussy - Penthouse

Anissa Kate – Cameron – Camp Wanna Licka Pussy – Penthouse

        Anissa Kate se laisse déculotté

Anissa Kate - Cameron - Camp Wanna Licka Pussy - Penthouse

Anissa Kate – Cameron – Camp Wanna Licka Pussy – Penthouse

        Petite langue entre les fesses de Cameron

Anissa Kate - Cameron - Camp Wanna Licka Pussy - Penthouse

Anissa Kate – Cameron – Camp Wanna Licka Pussy – Penthouse

        Anissa Kate cuisses ouvertes pour accueillir la langue gourmande de Cameron

Anissa Kate - Cameron - Camp Wanna Licka Pussy - Penthouse

Anissa Kate – Cameron – Camp Wanna Licka Pussy – Penthouse

        Cunnilingus entre filles ….

Anissa Kate - Cameron - Camp Wanna Licka Pussy - Penthouse

Anissa Kate – Cameron – Camp Wanna Licka Pussy – Penthouse

        Anissa Kate plonge sa langue dans le sanctuaire de Cameron …

Anissa Kate - Cameron - Camp Wanna Licka Pussy - Penthouse

Anissa Kate – Cameron – Camp Wanna Licka Pussy – Penthouse

        Anissa Kate, Cameron

Anissa Kate - Cameron - Camp Wanna Licka Pussy - Penthouse

Anissa Kate – Cameron – Camp Wanna Licka Pussy – Penthouse

© Penthouse

Penthouse

Décryptage de l’interview des Inrocks sur Anissa Kate N°2 – Alexandre Legland.

Toujours aucune nouvelle de David Doucet … Sa doit le faire chier de répondre à mon mail ….

Il doit être  comme celui qui a rédigé l’article, le mec qui ne sert à rien.

Comme je vous l’expliquais hier, l’article fait par je ne ce qui,  mais certainement pas par le journaliste qui a fait l’ITW d’Anissa Kate c’est trouver subitement changer en 1 mois d’intervalle.

La question est Pourquoi ?

Faudrait que le responsable s’exprime, je trouverais très intéressant d’entendre le pourquoi de ce changement.

Si je prends l’ordre chronologie, l’article est mis en ligne, je leurs explique que certaines choses ne vont pas et qu’il faut les changer, sa prend un peu de temps mais c’est fait (à contrecœur),Le lendemain article retirer du site

Sa laisse supposer que sa dû faire mal au cul a certains, égaux touchés, frustration,  prendre conscience que finalement  ce n’est que des petites journaliste ou pseudo journaliste …..

On sent qu’ils sont aigris, les boules, 1 mois qu’il devait ruminer sa ^^

L’article, ce n’est plus une interview

Ses vidéos font des millions de vues. Elle a conquis les Etats-Unis en remportant cette année l’Oscar du porno de la meilleure actrice étrangère. Pourtant elle demeure inconnue dans son pays, la France. Portrait d’Anissa Kate, la pornstar qui excite l’Oncle Sam. Elles ne sont pas nombreuses, les actrices françaises à avoir remporté un Oscar. On se souvient de Marion Cotillard dans La Môme d’Olivier Dahan en 2008 ou bien encore de Simone Signoret pour Les Chemins de la haute ville de Jack Clayton en 1960. Dans une autre branche du 7e art – le porno, deux seulement ont décroché le Graal, l’AVN (pour Adult Video News) de la meilleure actrice étrangère. Il y a eu Celine Tran, alias Katsumi (puis Katsuni, suite à un procès perdu en 2007), lauréate en 2005, 2006 et 2007 qui a stoppé sa carrière en août 2013. Et il y a Anissa Kate – c’est un pseudonyme -, d’origine italo-kabyle, la dernière étoile du porno made in France, lauréate en 2014. Malgré des millions de vues à chaque vidéo sur les plateformes de streaming porno, Anissa demeure une parfaite inconnue en France, son pays d’origine. Il n’y a que dans la presse spécialisée que l’on peut la découvrir, à travers les multiples couvertures de Chobix, Hot Vidéo ou Marc Dorcel Magazine publiées depuis 2012.

le blablablabla pseudo intellectuel mais on remarque que le frustrer du fion qui a écrit l’interview prend plaisir à dire « Parfait inconnu en France », « on ne peut la découvrir que dans la presse spécialise),en quelques mot Rabaisse Anissa Kate ….Ce qui sera très intéressant c’est de lire la première  version qui était sortie sur le site le 20 septembre  (voir ci-dessous)

Un rôle dans la sulfureuse adaptation porno de l’affaire DSK

Anissa Kate apparait aux yeux du grand public dans la sulfureuse adaptation cinématographique de l’affaire de DSK au Sofitel de New York, intitulé “DXK” (subtil). Dans ce film du réalisateur français Christopher Clark, Anissa campe une escort (un peu naïve) de l’homme politique. Plusieurs policiers en charge de l’affaire décident d’éplucher son carnet d’adresses et la convoquent. Dans une salle interrogatoire, deux flics choisissent d’abuser d’elle en la menaçant d’une peine de prison. Les dialogues sont d’une beauferie rarement atteinte dans un film porno. Extraits choisis :

“Anissa : Mais qu’est-ce que j’ai fait ?

Un flic : C’est à toi de voir : 5 à 10 ans de prison ou tu t’occupes de nous ? (en la forcant à s’agenouiller pour faire une fellation)

Anissa : Je crois que je préfère ça à la première solution”

C’est grâce à ce film que Christopher Clark – exilé en Hongrie là où le porno coûte moins cher à produire – lance la carrière d’Anissa. Pas facile d’en savoir plus sur cette jeune femme de 27 ans, originaire de Lyon. Pour s’en assurer il n’y a qu’à faire un tour sa page Wikipédia. Désertique. Anissa possède un blog où l’on retrouve une courte (auto ?) biographie. Où l’on apprend pêle-mêle qu’elle aime “l’honnêteté, la gentillesse et la générosité” ; qu’elle n’apprécie guère “les hypocrites, la méchanceté gratuite et les racistes” et que ses artistes préférés semblent copiés sur le top 50 des personnalités préférées des Français, avec Yannick Noah et Jean-Jacques Goldman qui tiennent compagnie à Tom Hanks. Et si Anissa Kate a accepté de répondre à nos questions, elle a choisi de le faire par Skype, sans activer la fonction vidéo.

C’est très intéressant ce passage

C’est grâce à ce film que Christopher Clark – exilé en Hongrie là où le porno coûte moins cher à produire – lance la carrière d’Anissa.

Exilé en Hongrie là où le porno coûte moins cher à produire  -

Tu peux me montrer tes sources « le porno coûte moins » ? De marquer de tel connerie, tu passes pour un blaireau, un incompétent ….  Juste sur ce film, tu te mets un doigt profond dans le fion, je ne pense pas que tu es fait ton travail de journaliste en demandant à Colmax combien le film leur a couté ?  

lance la carrière d’Anissa lol  ah bon,je ne savais pas, ni elle lol une première, Peux-tu me montrer ou tu as vu ça ? Encore une interprétation, une invention, décidément tu es vraiment mauvais …. Je ne savais pas que le métier de journaliste était de faire des inventions et des interprétations – Change de métier !!!!

Pour le restant du chapitre, on sent que le mec à les boules, aigris, mal baisé. Et ce qui est intéressant  c’est la fin

Elle a choisi de le faire par Skype, sans activer la fonction vidéo.

Oui par Skype … cela permet évidement de faire modifier les articles quand vous voulez faire des raccourcie simpliste, les paroles s’en vont, les écrits restent !!!!!!  

Sans activer la fonction vidéo : Pourquoi tu aurais aimé  pouvoir ta taper une pougnette ? Ou bien tu émets le doute que ce n’est pas le propos d’Anissa Kate, ce qui serait beaucoup plus grave car cela voudrait dire que vous publiez sans vérifier vos sources lol

La honte total pour un journaliste, faut vraiment changer à penser de métier ……

 “Je m’ennuyais dans mes études”

Sa vocation de “pornstar” remonterait à un zapping involontaire sur la chaîne D17. Anissa tombe par hasard sur un épisode d’Enquête très spéciale où Jessie Volt, une autre pornstar française, est interrogée. C’est le déclic:

“Je m’ennuyais dans mes études et ce reportage sur Jessie et le porno m’a donné envie. Mais j’étais loin de tout ça encore, jusqu’au jour où le hasard a voulu que je rencontre Alexandre. On a discuté du porno, du business, j’ai longuement réfléchi et j’ai décidé de me lancer quelques mois après notre rencontre”. Alexandre Legland (sic !), producteur de films X, découvre Anissa qui n’a alors que 24 ans, chez des amis communs. “Il y a tout de suite eu un feeling réciproque”, raconte-t-il. A l’époque, Anissa, fréquente les clubs libertins de la région lyonnaise. Pour autant, ce n’est pas ce qui la pousse à tourner des pornos : “je le fais pour gagner de l’argent” explique-t-elle. Alexandre n’encourage pas tout de suite sa jeune protégée : “Je lui ai parlé de l’image d’actrice porno, pas facile à porter une fois qu’on veut raccrocher. J’ai tenté de la décourager plus qu’autre chose. Je lui ai dit : ‘Si j’étais toi, je continuerais mes études’”, raconte-t-il.

Anissa s’ennuie alors en première année de master Economie et management, option banque finance à l’Université Jean Monnet de Lyon. Alexandre poursuit : ”Je l’ai prévenue qu’on ne savait jamais si on peut faire carrière dans ce milieu.” Mais Anissa est motivée et enchaîne les scènes – l’unité de mesure dans l’industrie du X. Goguenard, Hervé Bodilis assure qu’“on peut lui écrire ce que l’on veut comme scène, Anissa est toujours partante”.

Blablalblabla

Mais la  dernier phrase d’Herve Bodilis  est intéressante,  « on peut lui écrire ce que l’on veut comme scène, Anissa est toujours partante”.

On pourrait sous-entendre « se faire baiser par un chameau , faire un quadruple anale » – tu es sur d’être un journaliste professionnel, ta phrase dans ce contexte ne veux absolument rien dire, et laisse supposer que de la merde …. tu as oublier de noter la fin de la phrase? Pourquoi !!!! blaireau des bac a sable  

Je vais vous mettre la première version de l’interview d’Anissa Kate

Vous verrez le changement  de l’interview et la disparition de ce qu’a dit Herve Bodilis et Christopher Clark  – Pourquoi ?

Faudrait faire une pétition pour que Mr frustré du fions nous explique le pourquoi du comment lol

 

Version 1 de l’article publier le 20 septembre

Attention au changement ….

Elles ne sont pas nombreuses, les actrices françaises, à avoir remporté un Oscar. On se souvient de Marion Cotillard dans La Môme d’Olivier Dahan en 2008, mais moins de Simone Signoret pour Les Chemins de la haute ville de Jack Claytonen 1960. Dans une autre branche du 7e art – le porno -, deux seulement ont décroché le Graal, l’AVN (pour Adult Video News) de la meilleure actrice étrangère. Il y a eu Celine Tran, alias Katsumi (puis Katsuni, suite à un procès perdu en 2007), lauréate en 2005, 2006 et 2007 qui a stoppé sa carrière en août 2013. Et il y a Anissa Kate –c’est un pseudo–, d’origine italo-kabyle, la dernière étoile du porno made in France, lauréate en 2014.

Malgré des millions de vues à chaque vidéo sur les plateformes de streaming porno, Anissa demeure une parfaite inconnue en France, son pays d’origine. Il n’y a que dans la presse spécialisée que l’on peut la découvrir à travers les multiples couvertures de Chobix, Hot Vidéo ou Marc Dorcel Magazine publiées depuis 2012. Anissa, « c’est la définition même du chic », confie le réalisateur Hervé Bodilis avec qui elle a tourné La Veuve en 2013. Un film dans laquelle elle incarne « une veuve ténébreuse à l’appétit sexuel débridé. » Sur ce tournage, Hervé Bodilis raconte une anecdote qui en dit long sur son professionnalisme :

« On tournait à Budapest pendant l’hiver. Il faisait -20 degrés dehors. On avait loué une maison avec une piscine intérieure pour certaines scènes, mais l’eau n’était pas chauffée, elle devait être à 10 degrés. Anissa n’a jamais bronché, elle a juste demandé à ce qu’on laisse couler l’eau chaude de la douche pour se réchauffer juste après. »

Anissa acquiert ses galons de pornstar dans la sulfureuse adaptation cinématographique de l’affaire de DSK au Sofitel de New York, survenue au mois de mai de la même année. Non, on ne parle pas de Welcome to New York d’Abel Ferrara, le film le plus ingrat de l’auteur – refusé au dernier festival de Cannes. Il s’agit de DXK, la version un peu plus « olé-olé » du réalisateur français Christopher Clark. C’est cet exilé en Hongrie – là où le porno coûte moins cher à produire – qui lance la carrière d’Anissa via cette superproduction où elle côtoie de véritables épées du milieu, parmi lesquels Ian Scott, Roberto Malone ou encore Sandra Romain. Les deux loustics ne collaboreront qu’une seule fois mais, de l’actrice, l’égrillard Clark retiendra tout de même cette anecdote : « Je ne l’ai dirigée qu’une seule fois, mais je peux te dire qu’elle a enflammé le plateau. C’est simple, tous travaillaient avec « trois jambes », du perchiste à son chauffeur en passant par les électriciens. Je n’avais jamais vu ça. » L’image a le mérite d’être parlante.

Pas facile d’en savoir plus sur cette jeune femme de 27 ans et originaire de Lyon. Pour s’en assurer il n’y a qu’à faire un tour sa page Wikipédia. Désertique. Anissa possède un blog où l’on retrouve une courte (auto ?) biographie. Où l’on apprend pêle-mêle qu’elle aime « l’honnêteté, la gentillesse et la générosité » ; qu’elle n’apprécie guère « les hypocrites, la méchanceté gratuite et les racistes » et que parmi ses artistes préféré semblent copiés sur le top 50 des personnalités préférés des français avec Yannick Noah et Jean-Jacques Goldman qui tiennent compagnie à Tom Hanks.

Un jour, Anissa zappe sur la chaîne D17 et tombe sur un épisode d’Enquête très spéciale où est interrogée Jessie Volt, une autre pornstar française. C’est le déclic. « Je m’ennuyais dans mes études et ce reportage sur Jessie et le porno m’a donné envie. Mais j’étais loin de tout ça encore, jusqu’au jour où le hasard a voulu que je rencontre Alexandre. On a discuté du porno, du business, j’ai longuement réfléchi et j’ai décidé de me lancer quelques mois après notre rencontre » raconte Anissa.

Alexandre Legland(sic !) producteur de films X découvre Anissa, qui n’a alors que 24 ans, chez des amis communs. « Il y a tout de suite eu un feeling réciproque » raconte-t-il. A l’époque, Anissa, fréquente les clubs libertins de la région lyonnaise. Pour autant, ce n’est pas ce qui la pousse à tourner des pornos, « je le fais pour l’argent » explique-t-elle. Alexandre n’encourage pas tout de suite sa jeune protégée : « Je lui ai parlé de l’image d’actrice porno qui n’était pas facile à porter une fois qu’on veut raccrocher. J’ai tenté de la décourager plus qu’autre chose. Je lui ai dit : ‘Si j’étais toi, je continuerais mes études’ » raconte-t-il. Anissa végète alors en première année de master Economie et management, option banque finance à l’université Jean Monnet de Lyon. Alexandre poursuit : « Je l’ai prévenue qu’on ne savait jamais si on peut faire carrière dans ce milieu. »

Mais Anissa est motivée et enchaîne les scènes – l’unité de mesure dans l’industrie du X. Ce qui n’étonne pas Hervé Bodilis : « On peut lui écrire ce que l’on veut comme scène, Anissa est toujours partante. » Anissa présente des atouts assez flagrants pour le milieu. « C’est une très jolie fille avec un très joli visage. Je n’ai pas hésite une seule seconde quand elle m’a envoyé des photos. Alors qu’on fait en général très attention, car beaucoup retouchent leurs clichés. Anissa elle, est encore plus jolie en vraie que sur papier glacé » poursuit Hervé Bodilis. Alexandre Legland appuie : « A la base de tout, il y a le physique. Mais ce qui fait aussi la différence, c’est la tête, il faut être pro. » La physique, pas de problème donc. « Mon tour de poitrine c’est 95 D ou E selon les périodes, en ce moment c’est plutôt D » précise Anissa. 100% naturel. Mais c’est aussi et surtout une grande professionnelle comme l’explique Bodilis : « Elle apprend ses dialogues à la virgule près. Elle insistait pour recommencer certaines scènes qu’elle trouvait mauvaise, même quand je lui disais que c’était bon pour moi. » Bodilis met tout de même en garde : « Anissa ne se plaint jamais, elle est toujours au service du réalisateur. On doit prendre soin d’elle car elle, elle ne le fera pas. »

Vous avez vu le changement lol

La suite demain

 

Video x Anissa Kate, Seth Gamble – Studio EroticaX

Nouvelle vidéo x d’Anissa Kate pour le site EroticaX

Ambiance porno Chic, glamour, fétichiste  dans cette nouvelle scène d’Anissa Kate et l’acteur américain Seth Gamble .

Vidéo x gratuite Anissa Kate, Seth Gamble

Télécharger la vidéo x d’Anissa Kate cliquer le lien: Anissa Kate, Seth Gamble / Surrender

Eroticax-Anissa-Kate

Site officiel Anissa Kate

Vaginette de Yasmine

Derniere Video X

Dernier Album Photo X

Twitter Anissa Kate

Facebook Anissa Kate

Private

Colmax

Marc Dorcel

Web Cam Live Yasmine

Studio Anissa Kate

Ultimate French Gils 3

Redemption

Testament

Netechangiste

netechangisme.com site de rencontres pour adultes consentants