Fin de mon premier séjour Américain.

Que le temps passe vite !

Dans une semaine, je quitterai Los Angeles. J’y suis arrivée le 1er Janvier de cette année. Bientôt trois mois sur le sol américain, et, malheureusement, l’obligation de le quitter !

Je tenais à remercier les personnes qui m’ont aidée à réaliser ce rêve américain :

Gazzman, qui m’a apportée dans ses valises, avec qui je suis restée les onze premiers jours pour faire deux films pour Harmony, dont “The Initiation of Anissa Kate”, et qui m’a mis en relation avec L.A Direct Models.

Derek Hay, le boss de l’agence qui m’a ouvert ses portes, et qui s’est occupé de moi tout au long de mon séjour. Voilà une personne fantastique et d’une droiture exemplaire.

Les agents de L.A Direct Models qui m’ont permis de faire autant de tournages.

Liza Del Sierra, qui m’a facilité mon intégration aux Etats Unis.

Pierre Des Esseintes, qui a toujours été présent et cela, même avant mon départ, et tout au long de mon séjour, pour m’apporter son aide en anglais. Cela fut pour moi de la plus haute importance.

Tous les réalisateurs, acteurs, actrices, avec qui j’ai travaillé, et les productions qui m’ont fait confiance.

Pendant ce séjour, le temps a défilé à une vitesse incroyable, et quand je regarde mon bilan, je me dis : “Ah, quand même !”

Mon premier salon érotique de Las Vegas avec la fameuse Red carpette, un séjour à News York pour la presse, deux shootings avec Suze Randall, deux couvertures de magazines, deux films pour Harmony et 52 scènes pour diverses sociétés.

J’ai eu le grand plaisir de travailler pour des prestigieuses sociétés comme Digital Playground, Vivid, Hustler, Marc Dorcel (Film de Katsuni), Harmony ainsi que pour d’énormes productions comme Evil Angel, Brazzers, Elegant Angel, Naughty America, Reality Kings, PornPros, Bangbros, Zéro Tolérance et Kink ou j’ai fait mes vidéos les plus hard ainsi que d’autres compagnies.

J’ai eu la chance de travailler avec des réalisateurs de renommée internationale, comme Otto Bauer, Michael Biscoe, Robbie. D, Katsuni, Manuel Ferrara, entre autres.

Dans mes scènes, j’ai eu le plaisir de travailler avec des partenaires exceptionnels comme Katsuni et Manuel Ferrara (adorables), Marco Rivera, Tony De Sergio, Marco Banderas, Prince Yahshua, Skin Diamond, Nicole Aniston, Steve Holmes, Mick Blue, Angela White, Francesca Le, Johnny Castle et tellement d’autres. La liste serait trop longue pour les citer toutes et tous.

Comme vous pouvez le deviner, j’ai vraiment passé un excellent séjour, et acquis une expérience professionnelle incomparable. Je pense avoir fait en trois mois ce que j’aurais fait en cinq ans en Europe en termes de travail, d’image et de maturité.

Il y a sept mois, je faisais mes premiers pas dans le porno, avec beaucoup d’incertitude. Je n’avais souvent que des paroles à me mettre sous la dent. J’ai fait confiance à un homme, Alexandre, je le remercie aujourd’hui, malgré son caractère pénible et martial !

Comme le dit si bien Alexandre, qui le tient de son ami Fred Coppula : “derrière chaque homme, il y a une femme et derrière chaque « star », il y a un homme”. Je confirme.

Anissa Kate

 

5 Comments to “Fin de mon premier séjour Américain.”

  1. Jason dit :

    Noooooo! I do not want you to leave. You are a goddess. Please return soon.

  2. Sefyu dit :

    Bonjour Anissa,

    Tout d’abord, je tenais à te remercier et à te féliciter pour tes prestations de haute qualité.
    Tu as montré en quelques mois que tu avais plus de talent que certaines « grandes » stars.
    En effet, trop d’actrices se contentent de tourner toujours les mêmes scènes (Audrey Bitoni, Priya Rai, Jenna Presley….) quand toi tu innoves constamment.
    Ta scène pour Brazzers avec Johnny Sins, par exemple, est tout simplement incroyable! (Shyla Stylez et autes Bridgette B ont du souci à se faire 😉
    Pour conclure, continue à te faire plaisir tout en nous faisant rêver !

    Cordialement
    Sefyu, un fan parmi tant d’autres.

  3. edrep dit :

    Bonjour,

    Il est rare de voir une jeune femme tenant un discours si réfléchit sur sa vie son expérience et surtout une personne qui sait dire merci et semble avoir la tête sur les épaules. Vous racontez votre expérience US avec un naturel et je trouve une serénité assez désarmante, je dois bien l’avouer. Je ne sais qui vous pouviez être avant mais je crois que la notion de maturité prend tout son sens ici.

    Le métier dans lequel vous évoluez est particulier, et j’ai toujours été intrigué sur ce qui pousse une jeune femme à l’exercer. Quelque part je respecte cette forme d’impudeur totale qui pousse à exposer son intimité de la manière qui est la plus crue possible. La forme de courage que cela implique et en plus de l’assumer pleinement.

    Nous ne nous connaissons pas mais je tenais à vous dire que vous m’avez touché au delà de votre métier. C’est votre personnalité qui est au centre de mes pensées et ce genre de paroles je l’espère vous changera un peu.

    Les beautés sont multiples et c’est une autre aujourd’hui que celle de votre physique qui m’a ému.

    Je vous souhaite une excellente continuation.

    Bien à vous,

    Ed.

  4. Elgrio dit :

    Hello

    Anissa, je crois queue …

    Je crois que … Tu vas … CARTONNER !!!

    Bon je commence malgré tout par 2 petites critiques, tu en feras bien ce que tu veux :

    – 1 : Les crachats, bon là ça n’est pas forcément de ton fait, ça a l’air d’être une figure répétitive imposée dans les prods porns d’aujourd’hui … Pour moi, c’est vraiment anti-érotique, surtout sur ce mode répétitif.

    – 2 : Les « putain », « Oh ! Putain » etc … qui reviennent tout l’temps… Là encore ça a l’air d’être un rituel qu’on retrouve de façon constante et répétitive sur le mode « Fuck » américain. Pour moi t’y gagneras à ne pas trop rentrer dans ce ce registre, kelke peu trop stéréotypé et finalement assez lourdingue.

    A toi de voir …

    Pour le reste, ça frise la perfection.

    D’abord, à peine arrivée, c’est impressionnant tout ce que tu as déjà tourné, du soft au hardcore, et qui plus est pour de grosses prods.

    Surtout, de ce que j’ai pu voir, tes prestations sont remarquables. On croirait voir une actrice bien confirmée.

    Alors, c’est sûr tu pars déjà avec le principal bagage pour ce métier, t’es super mignonne et t’as vraiment la pure physionomie du fantasme de la PornStar .

    Mais ça suffit pas forcément …

    Donc, le second truc, c’est : « Qu’est que je donne ou comment je donne corps, si j’puis dire, à mon personnage de Bombe Sexuelle? »

    De mon point de vue, ça ne se passe pas sur le terrain de la performance, là ça se bouscule, en veux tu, en voilà, mais plutôt sur l’art et la manière de mettre en scène un personnage propre de bombe sexuelle et de lui donner de la crédibilité, avec le pt’it plus, kelke choZe qui donne l’impression que ça coule naturellement. (Pour donner un exemple, je citerai, Olivia Del Rio, qui en raison de cette alchimie parfaite, reste selon moi, dans la limite de mes connaissances, la plus grande actrice X.)

    Et toi, Anissa, là précisément, d’après ce que j’ai pu voir, tu frappes d’emblée très fort.

    D’abord, tout semble couler naturellement et tu n’en rajoutes pas trop dans les frasques propres au X. Gardes t’en bien, c’est justement sur cette petite subtilité qu’on évite de tomber dans une caricature un peu trop fréquente.

    Ton côté Frenchie peut être aussi un atout, et il me semble que tu l’as bien saisi. Tu joues beaucoup sur la sensualité, ce qui me semble peu courant dans le X. Le timbre de ta voix en est d’ailleurs un élément caractéristique. En fait, tu réussis à faire un amalgame entre sensualité et hardcore, à mettre de l’érotisme dans du Porno Hard et tout semble couler naturellement.

    Bref, tu sembles déjà avoir imposé ta marque de fabrique : Anissa kate … et ça marche …

    En conclusion, je dirai que si ta carrière perdure, tu pourrais bien devenir l’une des plus grandes actrices X de cette décennie. Tu as toutes les cartes en main pour y parvenir.

    Bonne route à toi

  5. Alain dit :

    Bonjour Anissa, j’espère que tu retourneras faire des scènes aux US. Elles sont fantastiques. Juste un petit truc. Si tu pouvais parler un plus en français dedans, ce serait trop cool. Car ça te donne un côté sexy et sensuel certain. Rien que t’entendre dire « vas-y défonces-moi » ou « c’est trop bon » ç’est super.

Leave your reply to "Fin de mon premier séjour Américain."

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Attention contenu réservé aux adultes
Le contenu de ce site est réservé au personnes majeures. Si vous n'avez pas l'age requis ou pouvez être offencé par du contenu adulte, veuillez cliquer sur sortir. The content you are about to view may be considered offensive and/or inappropriate. Furthermore, this content may be considered adult content, if you are not of legal age or are easily offended, you are required to click the exit button.