Interview Anissa Kate dans Chobix 77 – Avril 2013

Il y a un mois sortait mon Interview, et un dossier de 7 pages dans le magazine Adulte Chobix 77 – Avril 2013.

Retrouver là dès aujourd’hui sur mon blog.

Edito de Fred Coppula: Dans le X depuis plus d’un an et demi déjà, La Française Anissa Kate est tout ce qu’un Star du porno est toujours censée être : belle, bien foutue, chaude et auteur de scènes de sexe toujours très hard. A l’heure ou la belle est autant réalisatrice et productrice qu’actrice, Chobix  a décidé de lui consacrer ce mois-ci un grand dossier, parfaitement mérité au vu de sa splendide carrière actuelle. Au menu, le journal de bord de son dernier interview et un shoot photo bien hard. De quoi se régaler.

 ———————————————————-

FRED COPPULA: Bonjour Anissa. Tes tout premiers films en tant que réalisatrice sont sortis ces derniers mois en France chez Colmax. Pourquoi as-tu ressenti aussi tôt dans ta carrière le besoin de te lancer dans la production et la mise en scène de films X ?

ANISSA KATE: Une carrière d’actrice, c’est généralement court et je pense à mon avenir. Il se trouve que j’ai eu la chance d’avoir le soutient et l’expérience d’une personne très proche de moi, ce qui m’a permis de me lancée dans la production. Il est  important de pouvoir  se diversifier. Je veux continuer à évoluer dans ce milieu qui me plaît beaucoup même quand je ne serai plus actrice.

FRED COPPULA: Peux-tu nous parler du tout premier film que tu as réalisé, « Mafiosi » ?

ANISSA KATE: Je me suis tout de suite dit que ce serait sympa de faire un film sur la Mafia, c’est un milieu qui fascine les gens, et j’avais des décors qui se prêtaient au film. J’ai vraiment fait attention au casting, j’ai recherché des comédiens et comédiennes qui correspondaient au rôle, pour le parrain j’ai fait appel à Bruno SX qui parle couramment italien, et qui a beaucoup de charisme, et très honnêtement il a été excellent. Comme il s’agissait de ma première réalisation, je voulais absolument bien faire. J’ai beaucoup travaillé, on m’a beaucoup aidée, et du coup tout s’est très bien passé.  Un grand merci encore à tous les personnes qui ont participé au film et à COLMAX de m’avoir fait confiance et permis de le réaliser..

FRED COPPULA: Tu as ensuite réalisé « Black Sex Addict ». C’est un fantasme pour toi, les acteurs noirs ?

ANISSA KATE: Pas particulièrement un fantasme, mais ce genre de films, ou de scènes se vendent très bien. Je sais que les scènes avec des acteurs noirs très bien montés et des actrices blanches, cela représente un grand fantasme pour beaucoup d’amateurs de X. J’ai donc recruté quatre beaux acteurs noirs français et tourné 4 scènes dans cet esprit.

FRED COPPULA:La taille de la queue, c’est donc forcément quelque chose d’important pour toi ?

ANISSA KATE: Disons qu’il y a quand même un minimum à respecter (rires). Je pense que 15 cm, c’est un minimum. En revanche une queue trop grosse n’est pas forcément très agréable, car ça peut faire mal…

FRED COPPULA: Parlons un peu maintenant de « Anissa Kate on the road 66 » ta première vraie grosse production, que tu as tournée il y a peu en Californie…

ANISSA KATE: C’est partie d’une grande  envie, avec un brin de folie. J’étais aux Etats-Unis cela me trottait dans la tête et je me suis dit : « C’est maintenant ou jamais si je veux faire une grosse production, tu es à Los Angeles, fait le. Quitte faire les choses j’ai mis les moyens pour que mon projet soit à la hauteur de mes envies. Je me suis entouré de super équipe de technicien, des acteurs qui ne sont plus à présenter, Manuel Ferrara, Marc Davis, Mike Angelo, Danny Mountain et Barry Scott …. et pour les actrices les plus Bimbo d’Hollywood Christie Stevens, Sandy et l’actrice russe Lucy Heart.

Je joue le rôle d’une jeune Française que son mari (interprété par Mike Angelo) trompe avec une beauté russe, qui décide de partir aux Etats-Unis, et à qui il arrive évidemment plein de petites histoires, avec un biker, des surfeurs, etc. Nous avons tourné dans des décors extraordinaires, comme on n’en voit que là-bas, certains que j’avais repérés moi-même durant mes tournages précédents, d’autres qui m’ont été trouvés par mon agent. Evidemment il y avait beaucoup de pression, c’était ma première production de cette envergure, mais au final tout s’est extrêmement bien passé, et je suis très fière de ce film que je considère vraiment comme mon bébé…

 FRED COPPULA: Depuis peu tu vis en Espagne. Que vas-tu y faire ?

ANISSA KATE: Le soleil, le climat de la Californie me manquait et je me suis dit que l’Espagne s’en rapprocherait. Je vais essayer de produire un maximum de films et de vidéo. J’ai quelques projet avec Colmax qui sont en cours, et peut-être mais rien du sure produire pour Pornpros, une société américaine pour laquelle j’ai fait beaucoup de scènes en tant qu’actrice et avec qui je suis en contact.

FRED COPPULA: On dit pourtant qu’aux Etats-Unis, les scènes sont souvent très hard ?

ANISSA KATE: J’ai assez peu tourné en France, donc je ne suis pas forcément la mieux placée pour comparer, mais je ne trouve pas spécialement que le porno soit plus hard aux USA. Une sodomie reste une sodomie, une double reste une double et sa peut importe dans l’endroit où tu te trouves dans le monde. Les seules scènes vraiment très hard que j’ai tournées, c’est pour Kink (célèbre compagnie de production de San Francisco, spécialisée dans le S.M. et la domination, N.D.L.R.). Là oui c’était hard, gang bangs anale, bondage, soumission, scènes lesbiennes extrêmes avec des godes énormes first vaginal, anale la total lol

FRED COPPULA: D’autres scènes que tu as tournées avec des spécialités ?

ANISSA KATE: Oui, j’ai tourné une scène fétichiste où un mec mangeait un gâteau posé sur mes pieds. C’était assez cool, marrant, j’ai bien aimé, sinon rien d’autre

FRED COPPULA: As-tu prévu de repartir tourner aux Etats-Unis ?

Oh que oui …. Je suis amoureuse de Los Angeles

ANISSA KATE: Mon but est même de pouvoir m’y installer définitivement. Un peu compliquer mais pas impossible, après cela demande un peu d’investissement, si le magazine Chobix peu me faire une petite collecte …….lol

FRED COPPULA: Quelles sont selon toi les grandes différences entre le porno américain et le porno européen ?

Les différences:

ANISSA KATE: Le rythme de travail, aux USA on va dire que tu travail 20 fois dans le mois, en Europe je ne pourrais pas te donner un chiffre exacte mais c’est nettement moins …..80 %  des acteurs, actrices, des productions sont dans la Porn Valley, quand tu parts sur un tournage, tu n’as pas d’avions, ou de train  à prendre, pas d’attente dans les aéroports ou les gares. Suivant l’heure de ton shoot, tu parts a 10h00 tu es rentré cher toi dans l’après-midi, ce qui est super appréciable et finalement moins fatiguant.

Les cachets qui sont différents.

Tout es gérer par les agents, c’est top.

L’organisation, c’est beaucoup plus professionnel aux USA.

Je viens de tourner pour  une grosse production Française. Pour te site un exemple levée depuis 7 heures du matin, j’ai tourné ma scène à minuit. A cette heure la après X heure d’attente, tu as plus envie, les acteurs, les pauvres sa deviens galère pour eux. Pour moi tu ne peux pas obtenir le meilleur de chacun dans ses conditions-là.

Aux Etats-Unis, quand tu arrives sur un tournage, on te maquille et tu tournes ta scène directement, ils ne vont pas te faire venir a 9h00 du matin pour te faire tourner a 00h00 parce que il y a d’autres shoot avant.

Et je finirais en disant que les réalisateurs américains sont  souvent plus diplomates que les réalisateurs européens.

FRED COPPULA: Pour finir, il semble, également, que tu travailles actuellement à la création d’un gros site Internet. Tu peux nous en dire davantage ?

ANISSA KATE: Oui, à l’heure actuelle je suis en pourparlers avec une très grosse société canadienne, « Gammae »,  qui s’occupe entre autre des sites de Tera Patrick, Rocco Siffrdi ou Evil Angel pour faire mon site d’actrice. Je vais dans très peu de temps lancer des applications Anissa Kate pour la téléphonie mobile et je prépare également un autre site pour ma société. Pour l’instant vous pouvez suivre mes actualités sur mon blog  www.anissa-kate.com

Interview Anissa Kate - Magazine Adulte Chobix / Fred Coppula

Interview Anissa Kate – Magazine Adulte Chobix / Fred Coppula

        Anissa Kate Chobix 77

Interview Anissa Kate - Magazine Adulte Chobix / Fred Coppula

Interview Anissa Kate – Magazine Adulte Chobix / Fred Coppula

        Mon journal de bord de Los Angeles

Interview-Anissa-Kate-Magazine-Adulte-Chobix (3)

Interview Anissa Kate – Magazine Adulte Chobix / Fred Coppula

        Mon Journal de Bord

Interview Anissa Kate - Magazine Adulte Chobix / Fred Coppula

Interview Anissa Kate – Magazine Adulte Chobix / Fred Coppula

        Interview Anissa Kate –  Fred Coppula

Interview Anissa Kate - Magazine Adulte Chobix / Fred Coppula

Interview Anissa Kate – Magazine Adulte Chobix / Fred Coppula

Interview Anissa Kate –  Fred Coppula

Interview Anissa Kate - Magazine Adulte Chobix / Fred Coppula

Interview Anissa Kate – Magazine Adulte Chobix / Fred Coppula

 

Interview Anissa Kate - Magazine Adulte Chobix / Fred Coppula

Interview Anissa Kate – Magazine Adulte Chobix / Fred Coppula

Interview Anissa Kate – Fred Coppula – Film Black sex Addict / Télécharger le film cliquer le lien: Film Porn Black Sex Addict

3 Comments to “Interview Anissa Kate dans Chobix 77 – Avril 2013”

  1. Dan dit :

    Belle interview…

  2. omar dit :

    Merci pour l’interviex ^^

  3. omar dit :

    Merci pour l’interviex

Leave your reply to "Interview Anissa Kate dans Chobix 77 – Avril 2013"

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Attention contenu réservé aux adultes
Le contenu de ce site est réservé au personnes majeures. Si vous n'avez pas l'age requis ou pouvez être offencé par du contenu adulte, veuillez cliquer sur sortir. The content you are about to view may be considered offensive and/or inappropriate. Furthermore, this content may be considered adult content, if you are not of legal age or are easily offended, you are required to click the exit button.